Démarche

Umuntu ngumuntu ngabantu
Je suis ce que je suis grâce à ce que nous sommes tous

C’est dans la simplicité de cette phrase, résumant la philosophie ancestrale d’Ubuntu, que Sophie a puisé son inspiration. Autant séduite par l’idée du collectif multipliant le potentiel de l’individu, que par la puissance de la connexion qui nous unit tous. Ses sculptures jouent de la multiplication de la forme simple pour aboutir à la production de structures complexes, délicates et organiques.

Sophie transcrit dans ses créations la dichotomie de la brutalité et de l’harmonie présentent dans la nature, dans l’émotion humaine et dans les systèmes sociétaux. Son travail traduit son regard du monde naturel et des comportements humains. Les formes expressives de ses œuvres sont puisées, à certains égards, dans les réactions et réponses à des expériences sociales vécues ou observées.

Dans cette démarche, Sophie adopte une approche instinctive et impulsive, fortement contrastée par une minutie empruntée aux gestes de l’artisan, maitrisés, précis, répétitifs et laborieux, empreints de savoir-faire acquis de l’expérience et du temps qui passe.

Pour appuyer son idiome, Sophie travaille essentiellement la porcelaine et le grès noir pour les contrastes qu’ils révèlent : la pureté, la finesse et la fragilité de la porcelaine et la très grande dureté et résistance aux agressions du grès.

Chaque élément de ses créations est minutieusement sculpté à la main, de sorte qu’aucune sculpture ne soit identique. Un travail qui débouche sur des œuvres organiques et spontanées, avec une dimension visuelle unique.

Biographie

Sophie Manessiez-Guinet est une artiste céramiste installée à Montréal. Elle est née et a grandi dans le nord de la France. Son parcours diversifié reflète sa curiosité et son intérêt pour la communication et l’art.

C’est lors de ces études au cœur de l’école d’art Saint-Luc en Belgique qu’elle a son premier coup de cœur pour la céramique lorsqu’elle y rencontre un potier. Elle est fascinée par la précision de ses gestes, par le mouvement du tour, par le toucher de la matière.

Elle décide de présenter son mémoire de fin d’études avec un projet en céramique qui lui vaudra une mention spéciale du jury à l’obtention de son baccalauréat en Arts visuels.

Elle complète en 1998 sa formation par une spécialisation en Communication. Elle travaillera pour de nombreuses agences événementielles, mais n’oublie pas son intérêt pour le métier de céramiste.

En 2007, elle suit différentes formations, dont une avec l’artiste de renommée Gabrielle Wambaugh. C’est lors de ces cours que Sophie réalise sa première pièce qui la conduira pendant plusieurs années vers ses recherches autour de la forme simple et de la répétition.

Avec Gabrielle j’ai appris à laisser aller mon inspiration sans réfléchir, à travailler les formes et les matières

Désirant se consacrer pleinement à son travail de céramiste, Sophie abandonne définitivement le milieu professionnel de la communication pour se consacrer exclusivement à son art en 2016.